• Aaah les études...

    Quand on était petit, on était tous rempli de rêves et de projets pour le futur ! Tout nous semblait accessible et réalisable, c'était la belle époque. Mais la réalité est bien plus complexe et on ne s'en rend compte qu'une fois les deux pieds dedans. 

    Aaah les études...

    Dans mon cas j'ai mangé un mur de plein fouet ! 

    Je n'ai jamais eu de problèmes à étudier, j'ai eu mon brevet, puis mon bac et puis un jour on nous a dit de choisir ce qu'on voulait faire après le lycée et là ce fut plutôt compliqué. Mais depuis toute petite j'ai toujours été attirée par le métier de kiné ! Alors j'ai choisi de faire une paces (première année commune aux études de santé) obligatoire pour débuter des études de santé donc. 

    Le principe est simple : c'est les Hunger Games des études ! C'est un concours, avec 2500 candidats pour 600 places à la fin. On a le droit de redoubler une fois, sans doute pour donner un peu d'espoir à tout le monde si on ne réussit pas la première année. 

    Et donc après mes deux années d’échec je suis passée à autre chose mais avec un arrière goût amer dans la bouche, parce que même avec de la motivation et l'envie de faire ce métier là, je n'en ai pas la possibilité. 

    Et malheureusement ce n'est pas le seul exemple de cas d'injustice vis-a-vis des études ! Est-ce qu'on peut en parler aussi, de ces écoles de commerce hors de prix ? 

    Aujourd'hui on ne fait pas tous les études qu'on veut ni le métier qu'on souhaite mais ce qu'on peut faire, par rapport à notre niveau intellectuel, social et nos revenus. 


  • Commentaires

    1
    Lundi 26 Février à 13:46

    C'est ça. Et l'ironie veut souvent que ce soit au moment où l'ont doit choisir qu'on est le moins sûr de ce que l'on veut. Sans parler de la pression sociale qui est très envahissante. Moi personnellement je me suis toujours vu faire de longues études parce que heu bizarrement j'aime bien. La PACES ça me tentait pas mal d'ailleurs. Au final, on ne m'a pas trop laissé le choix : un BTS dans mon ancien lycée. Et même si j'ai un diplôme aujourd’hui j'ai vraiment le sentiment d'avoir perdu 2 ans, et d'être plus paumé que jamais.

     

    Si tu es sûr de ce que tu veux, crois-moi c'est une chance énorme ! Ne baisse pas les bras, accroches-toi, tu trouveras bien une façon ou une autre d'y arriver, il y a plusieurs chemins pour arriver à un objectif. Ta fierté n'en sera que plus grande quand tu y seras enfin arrivé après en avoir bavé !

    2
    Vendredi 2 Mars à 10:53

    Je suis d'accord, au moment de choisir on a toujours un doute, "Est-ce que je fais le bon choix ?", "Est-ce que je vais y arriver ?". Après il faut tenter même dans le cas d'un échec je me dis que j'ai essayé mais c'est vrai qu'on se sent paumé. Je connais pas mal de personnes dans ton cas aussi qui même après avoir eu leur diplôme ne savent plus trop où ils en sont. 

    Et puis on est tellement abandonné dans nos études que c'est parfois difficile de se guider seul ! Même quand on cherche des réponses ou que l'on contact nos écoles ou fac on n'obtient que peu souvent de réponses... 

    Merci ton commentaire m'a fait plaisir ! Je ne compte pas abandonner totalement et je ferai mieux la prochaine fois ! Et tu as raison, quand je serai arrivée à faire ce que je veux je ne pourrai qu'en être fière ;) 

      • Vendredi 2 Mars à 12:34

        Et puis je trouve qu'il faut avoir eu un petit aperçu de la vie active pour arriver à bien se décider. J'aimerais bien pouvoir remonter au début de ma Terminale pour tout recommencer à 0 et prendre bien le temps de planifier la suite. Mais ça c'est impossible. =/

        Haha ^^ Qu'est-ce que tu comptes faire alors ?

         

    3
    Vendredi 2 Mars à 20:43

    Ah oui, si seulement on pouvait revenir un peu en arrière, parfois ce serait plus simple !

    Je vais tenter un autre concours, celui pour intégrer une école d'orthophoniste (métier qui me plaisait aussi) et puis si jamais ça ne fonctionne toujours pas j'irai en DUT pour travailler dans la chimie :) 

    J'ai de la "chance" qu'il y ait d'autres filières qui m'intéressent, je ne compte pas abandonner ces satanées études même si j'ai parfois hâte d'avoir fini, et de pouvoir me dire "ça y est tu sais faire quelque chose" ! 

      • Lundi 5 Mars à 18:41

        Je te souhaite bon courage ^^

        Tu feras un DUT sinon ? Tu n'as pas peur de rester trop longtemps en études ? Moi c'est ce qui me bloque un peu, personnellement ça ne me gène pas mais il faut être honnête on vit mal en étant étudiant (à moins d'avoir des parents aisés) et même en travaillant à côté c'est compliqué. Par exemple si je décidais de reprendre une licence l'année prochaine, ça veut dire que je suis repartis pour au moins 3 ans en logement étudiant ou dans ma chambre, à devoir compter chaque euro dépensé, à traquer le moindre contrat étudiant... Bref c'est très démotivant. Surtout quand certaines personnes autour de nous ont déjà une "situation", j'ai des amies qui ont leur maison/appartement, un travail, et même pour certaines un enfant ! Mais ça bon à la limite je m'en fiche. C'est surtout le sentiment de ne pas avancer qui est très désagréable. :/

      • Mardi 6 Mars à 23:04

        Personnellement avec les bus qu'il y a je peux rentrer chez mes parents tous les soirs dans je n'ai pas ce problème de logement ou d'argent :/ Donc pour l'instant la durée des études ne me fait pas vraiment peur mais peut-être que dans quelques années je ne dirai plus ça. Surtout que c'est pas toujours facile de vivre chez ses parents quand on a atteint un certain âge ! ^^' 

        Mais je te comprends, je vois certains amis qui galèrent et j'en connais même un qui n'arrive plus à suivre ses cours parce qu'il doit travailler pour payer son loyer.. 

    4
    Lundi 5 Mars à 09:04

    Aaaaaaaah.... revenir en arrière et recommencer ses études... si j'avais le courage... non pas que mon métier ne me plaise pas, mais il est vrai que tout recommencer, plus sérieusement m'a frôlé l'esprit quelquefois...

    C'est dommage pour tes études de médecine... Effectivement, c'est un vrai parcours du combattant... j'ai de la famille dans la partie et c'est assez compliqué ! Tu vas y arriver... on arrive tous à quelque chose tant que l'on ne baisse pas les bras !

      • Mardi 6 Mars à 23:07

        Merci Damstarr ! ;) Je ne baisse pas les bras :D J'espère que les personnes de ta famille s'en sortiront mieux que moi !

        C'est rigolo mes parents aussi (et certains adultes que je côtoie) m'ont déjà dit qu'ils avaient pensé à recommencer des études mais beaucoup n'ont pas le courage finalement. C'est plus difficile quand on a une famille, un boulot et le train train quotidien qui file ;) 

    5
    Samedi 12 Mai à 19:32

    Je te souhaite bon courage dans la poursuite de tes projets d'étude ! Surtout ne baisse pas les bras. J'ai une amie qui de la même façon a raté le PACES, a fait une année dans le paramédical, puis a changé encore une fois pour finir dans une autre filière qui n'a rien à voir mais qui lui plaît vraiment et maintenant elle est contente d'y être ^^ Il n'est jamais trop tard pour changer de voie, vraiment. C'est clair que c'est hyper frustrant d'avoir échoué à un concours comme ça (surtout que la kiné a été récemment incluse dans le PACES, non ? C'était pas le cas avant il me semble ? encore une idée de génie tiens..), mais au moins tu as essayé, ce qui est loin d'être le cas de la plupart des gens, qui caressent l'idée sans oser se lancer (c'est pas une critique hein, c'est difficile de se lancer dans ce genre de projets, surtout quand il y a des limites concrètes, financières par exemple). 

    Personnellement après mon premier semestre de L1 j'ai arrêté la fac sous le regard sceptique de mon entourage pour me réorienter et j'ai passé un concours où le taux de réussite c'était de l'ordre de 1000 admis pour 10 000 candidats... J'avais qu'une seule chance pour le réussir...  J'ai travaillé énormément pour ça et j'ai réussi à passer à pas grand chose de la limite d'admission. Mais même si je ne l'avais pas eu je n'aurais pas regretté mon choix parce que j'ai appris beaucoup pendant cette période à tous les niveaux (avant tout ça j'étais vraiment pas sûre de moi par rapport à mon futur et mes compétences honnêtement). Il faut avoir le courage de se lancer, et même si tu mets du temps à trouver ta voie, ne t'inquiète pas, tu es loin d'être la seule ^^ 

    6
    Samedi 19 Mai à 22:39

    Tu as raison sur beaucoup de points ! Déjà, même si j'ai été déçue et que j'ai perdu de ma motivation par moment, ça restera une expérience qui m'a appris beaucoup de choses et dont je ne garderai pas que de mauvais souvenirs... Et puis en sachant que je ne suis pas la seule dans mon cas, je ne me suis pas laissée abattre, je sais que c'est dur pour pleins de personnes ! Surtout en ayant des amis qui le passaient en même temps que moi, on n'est pas tout seul et ça aide quand même, quand ils savent ce qu'on endure...

    J'ai encore pleins d'idées d'études pour la suite et puis même si je dois mettre un peu plus de temps que d'autres, si je finis par trouver ma voie c'est le principal ! :)

    Merci pour ton message, il m'a fait très plaisir ! Je suis contente pour toi qui a réussi à passer un concours, c'est ecourageant de voir qu'il existe quand même des gens qui réussissent. On a souvent l'impression que ceux qui réussissent sont imaginaires, on ne les connait jamais x)



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :